Sinobol ou snowball – snacking glacée des Caraïbes

Sinoball est la contraction du mot snowball, boule de glace ou de neige. Dans le monde entier on en trouve aussi sous le nom de granité, kakigori.

Dans toute la caraïbe, on en mange, très rafraichissant et coloré vous ne serez pas surpris de croiser les vendeurs, arpentant les rues en triporteur fabriqué parfois artisanalement. Les coups de klaxon ou de clochette vous mettront en alerte.

Snacking glacé intemporel

On peut clairement dire que c’est le snacking glacé par excellence des caribéens. Simple mais si réconfortant et rafraîchissant. Un bloc de glace , un rabot, des sirops, une paille et le tour est joué.

Fresco- Haiti
Fresco en Haiti

Selon les îles, le nom et les parfums varient des cacahuètes en topping ou du lait concentré sucré, des sirops exotiques ou plus classique.

La texture du snowball ou sinobol est fine, légère dans certaines régions les grains de glace sont plus gros et croquant.

glace rasée

Origine

En regardant du côté du Japon on retrouve le kakigori,datant du IXe siècle. Une glace rasée , à partir d’un pain de glace .La poudre glacée obtenue est elle aussi additionnée de sirop.

Une autre version parle d’origine Américaine remontant vers les années 30 à La Nouvelle -Orléans. Puis le fameux dessert s’est étendu dans les îles anglophones puis toute la caraïbe vers les années 50.

Si vous souhaitez déguster lors de vos voyages, dans la Caraïbe voici ses différents noms.

Cuba : granizados , raspado, rasco-rasco

Porto-Rico : Raspados, servi si vous le souhaitez avec du lait concentré sucré

Jamaique : Snoball

Haïti : Fresco, servi avec des cacahuètes

Ste Lucia : Shaved ice

Comprendre l'origine de la cuisine créole,et ses influences.

Rejoignez nous et contribuez à l'entretien de la mémoire culinaire et de toutes les autres richesses caribéennes.

Gastronomie ,histoire, tradition, richesse naturelle !

Bienvenue à vous

Dènié rivé (les derniers articles)







1 Commentaire

  1. eric

    bonjour,

    à Nice on l’appelle Grata Keka

    j’en ai mangé des tonnes dans ma jeunesse lorsque je revenais de la plage avec mes copains, souvent après avoir séché les cours.

    bonne journée
    Eric

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :